Une outilthèque francophone pour la transmission de l’agroécologie

Photo lors de la formation AAE 2020

Une outilthèque francophone pour la transmission de l'agroécologie

Notre démarche pour la planète et l'humanité est de faire ensemble et de lever les obstacles qui empêchent les gens/citoyens d'agir. Notre philosophie est de faire avec les gens, et d'inventer et partager des outils pédagogiques pour les rendre acteurs du changement de pratique, et eux-même peser dans les décisions collectives pour répondre aux enjeux du défi planétaire. Notre outithèque vise à diffuser et répandre nos outils de "libération des consciences et de l'action ».

Les animatrices et animateurs en agroécologie (AAE) ont ensemble identifié le besoin de pédagogies adaptées et participatives dans leurs pratiques quotidiennes, quand ils entament notamment un projet avec un public dont ils ont peu l'expérience. Plutôt que d'inventer à chaque fois des solutions pédagogiques, l'idée est de créer un commun partagé, lequel commun puisse être amélioré continuellement par les retours d'expériences. Cette « outilthèque « permettra aux AAE d’adapter au mieux leurs actions à la fois à leur territoire et ses spécificités et à tous les publics y compris les publics en situation de fragilité (EHPAD, handicap, personnes en réinsertion,...).

Une cinquantaine d’AAE se sont déjà déclarés prêt à partager environ 150 outils destinés à différents publics et différentes thématiques (vie du sol, compostage, gestion naturelle des ravageurs, relocalisation et autonomie alimentaire,...).

L'association ATH propose d’élaborer une « outilthèque » par le recensement et la mise à disposition en ligne des outils des AAE et des partenaires afin de faciliter et d’améliorer leurs transmissions et de toucher un public encore plus large et plus nombreux.

Cette « outilthèque » prendra à la fois la forme d’une plateforme numérique (fiches et vidéos des outils recensés) et d’un manuel édité. Pour une meilleure diffusion et démonstration de l’interaction entre l’animateur et son public, 20 des ces animations seront filmées pour la réalisation de clips vidéo.

Durée

2 ans : de début 2022 à fin 2023

Bénéficiaires

direct : 500 animatrices et animateurs en comptant les nouveaux AAE formés, les professionnels de la transmission de l’agroécologie rejoignant le réseau, les 200 AAE présents en Afrique francophone et les professionnels de réseaux voisins.

indirect :

Avec cette outilthèque à disposition, nous sommes convaincu que chaque animateur devrait pouvoir toucher en moyenne 400 personnes. Notre objectif est donc de voir 200 000 personnes sensibilisées ou formées chaque année à partir de 2023.

Financement - SOUTIEN

Financement en cours...
Ce projet déjà est soutenu par :

Fondation de France
Fondation Léa Nature
Terre et Humanisme
image_pdfEXPORTER EN PDF

Animateurs de territoires

Photo lors de la formation AAE 2019

Cocréation et partage d'outils des animateurs de territoires

Les animatrices et animateurs en agroécologie (AAE) sont en première ligne de la transition écologique dans leur territoire.

Il est primordial de mettre en œuvre une solution innovante pour leur permettre, malgré leur possible isolement géographique les uns des autres, de continuer à progresser pour améliorer la transformation des pratiques et des territoires.

Le projet vise à favoriser les échanges entre les territoires en développant les dynamiques d’échanges d’expérience, de co-formation et de partage de ressources entre les acteurs de la transition écologique du réseau ATH. Nos animateurs co-construiront avec les publics et les partenaires leurs méthodes d’analyse, leur projet territorial de transmission en agroécologie selon les besoins identifiés et leur évaluation, avec un focus la région Grand Ouest.

Les moyens sont les suivants :

Durée

3 ans : de début 2021 à fin 2023

Bénéficiaires

direct : - 12 AAE sélectionnés et accompagnés sur 3 ans - 40 AAE participants aux formations - 350 citoyen.ne.s participant aux projets territoriaux (année 2 et 3) - 230 AAE et autres animateurs bénéficiant des livrables et de leurs enseignements
indirects :
40 000 personnes qui auront bénéficié des animations portées par les AAE

Financement - SOUTIEN

Financement en cours...
Ce projet déjà est soutenu par :

Fondation de France
Fondation Léa Nature
Fonds de dotation Pierre Rabhi
1% for the planet
image_pdfEXPORTER EN PDF

Financer un projet local avec Collecticity

Collecticity c'est quoi ?

Collecticity est une entreprise qui recherche des financements par des campagnes de crowdfunding au profit de collectivités locales (communes et intercommunalités). Ils financent couramment tous types de projets (gymnase, cantine,...). Vous pouvez aller un oeil sur leur site : https://app.collecticity.fr/projects/list
Nous nous sommes associés à eux et nous avons encore l'exclusivité pour la mise en place de jardins en permaculture pour les habitants (jardins pédagogiques, jardins partagés,...)

comment ça marche ?

Il vous appartient de prendre contact avec la collectivité ciblée et de leur indiquer que vous avez une source de financement pour votre projet. Le diaporama ci-dessous peut vous aider à leur présenter le projet... mais c'est aussi à vous de savoir ce que vous voulez développer pour les habitants.
Vous pouvez vous inspirer du document "Modèles de jardins autonomes en permaculture" et aider la collectivité dans son chiffrage à l'aide du document et du calculateur.
Attention ! Dans le diaporama, il est mention de prêt par crowdfunding mais tout type de crowdfunding peut être envisagé : don simple, don avec contrepartie, prêt sans intérêt, prêt avec intérêts... c'est à la collectivité d'en décider !
Ensuite, si la collectivité est favorable, ça sera à elle de contacter Collecticity (et à vous d'en informer Vincent pour le suivi du dossier) et jusqu'à obtention des fonds.

quel type de projet ?

Le projet doit obligatoirement être porté par la collectivité dont ATH (donc vous !) sera le prestataire.
Initialement pensé pour des jardins partagés et jardins pédagogiques, le projet peut être beaucoup plus large ou novateur, à partir du moment où il est pensé pour la collectivité et ses habitants.

quel montant ?

Très variable en fonction du projet et de taille de la collectivité...
Nous avons créé un simulateur de coût de projet de jardin qui inclue une EP, la mise en place du jardin et son accompagnement sur deux ans.
Le calculateur est ici :
https://collecticity.fr/jardins-partages/

L'exemple de Langouët

Langouët est une petite commune d'Ile-et-Vilaine (600 habitants) dont l'équipe municipale a décidé d'apporter des solutions pour sa résilience alimentaire.
Avec Collecticity, ils ont réussi à obtenir
20 000€ en 15 jours.
Le projet incluait :
- Une parcelle de maraîchage de 7000 m2 pour la cantine
- Un jardin partagé et la formation de 2 personnes référentes au bénéfice des habitants qui n'ont pas de jardin
- Un tiers-lieu tenu par les anciens pour réaliser et transmettre différentes techniques de conservation
- Des frigos communaux pour le maraîcher et les habitants

image_pdfEXPORTER EN PDF

Petit écolieu en Auvergne cherche à grandir !

Petit ecolieu en Auvergne cherche a grandir !

Mon nom : En chemin …
Ma date de naissance : 2008
Ma période de gestation : 2006/2008
Je suis implanté en Haute-Loire, dans une petite commune rurale des Gorges du Haut-Allier, à 750m d’altitude. Mon territoire (une quinzaine d’ha) : qq bois, landes, prairies, champs cultivables, grand potager, verger – ancienne ferme (gîte/activités associatives) – maison écologique autonome autoconstruite (2 logements)
Les habitants : 1 couple et une personne célibataire, 2 ânes, chien, chats, des tas d’oiseaux et d’insectes …
Une association pour sensibiliser à l’agroécologie/permaculture.
Je reçois des woofeurs, des jeunes en recherche d’un changement de vie.
Même quête de vivre dans le respect de la Terre qui nous héberge-Indépendance-respect des intimités et des rythmes de chacun.-beaucoup de partages, d’échanges.
Je suis en recherche d’une famille, pour vivre ensemble, chacun dans son intimité, cette même démarche. Petite activité agricole possible (chèvres, montons, fruitiers, abeilles…).
Construction envisageable.
Plus de détails Mariane au 04 71 74 10 22 ou

Les habitants actuels de l’écolieu En chemin …
Nous sommes 3 à cohabiter sur ce lieu que nous avons créé ensemble en 2008, sur ce site.
Tous les 3 à la retraite et venant de la région parisienne, de diverses origines professionnelles : Catherine ancien prof’ de judo, Gérard ouvrier d’état dans l’aéronautique, Mariane libraire.
Catherine, célibataire, est la soeur de Gérard.
Gérard a 2 enfants : Elodie 38 ans (Toulouse) a une fille de 5 ans et Pierre 42 ans (Nouvelle-Calédonie) a 3 enfants entre 7 et 15 ans.
Mariane, compagne de Gérard, a un fils de 45 ans et un petit-fils (7 ans), qui habitent tous les deux dans le coin.
Catherine
A la retraite depuis … le 1er avril 2019
Citadine, j’ai toujours aimé les plantes, j’ai suivi un cursus à la fac de biochimie et protection de l’environnement, mais la vie m’a orientée vers l’enseignement du judo qui est un bon outil de transmission de valeurs et éducatif.
J’habitais en banlieue parisienne, mais Orly et ses avions, la N7 et ses embouteillages ont fini par me faire fuir ! Et puis, l’opportunité de transformer rêves et désirs en réalité s’est présentée. J’ai fait un bilan de ma vie, de mes envies, de ma réalité et je suis venue un beau jour de juillet 2009 à Cunes.
Je vis dans la maison de paille et je partage la machine à laver avec mes voisins mais pas la douche !
J’aime faire un peu de jardinage, un peu de tricot, un peu de lecture, un peu de bricolage. Tous ces “peu” me laissent du temps pour contempler la nature qui nous environne en écoutant les oiseaux.
Le jeudi, après le marché, je fais du bénévolat dans un café associatif. Je participe aussi à quelques actions pour notre environnement (coquelicots, stand dans des foires, …)
Gérard 64 ans
Issu du monde industriel, j’ai toujours été engagé syndicalement et militais pour une autre société. Puis j’ai cherché une autre voie pour participer à ce changement de paradigme. L’idée du colibri de Pierre Rabhi m’a fortement inspiré : militer sans être « encarté » et faire ma part. L’agroécologie est aussi un bon support pour répondre à mon souhait.
Après le monde de l’industrie, le monde de l’agroécologie dans lequel je suis animateur. Co-créateur de l’association EPP, je suis aussi membre du réseau des agroécologistes sans frontières.
Je suis batisseur et aime toucher la terre, la roche. (escaladeur, jardinier).
J’aime aussi la rando avec ou sans ânes.
Me parlent les mots et phrases : solidarité, engagement, nature, joie, prendre son temps, être dans ma bulle, lire, bricolage, jardin, mes amis de l’escalade, ensemble,confiance.
Pour moi, ce lieu mérite une continuité dans l’esprit qui nous habite. Donc un agrandissement humain. Pas pour nous remplacer et faire notre boulot. Pour partager et perdurer.
Mariane 71 ans.
Née à Paris, je n’ai vécu à la campagne qu’assez tard.
L’effet mai 68 m’a poussé dans les Cévennes, pour fuir la pression de la ville et la société de consommation à outrance. Déjà dans un projet associatif et dans l’accueil.
Puis à nouveau parisienne, je suis restée professionnellement dans le domaine du textile pendant qq années. J’ai ensuite repris la librairie familiale à Paris. Et ai vécu en grande banlieue, avec potager, verger, poules .. etc. Le projet d’écolieu y est né, au
sein d’un groupe d’une douzaine de personnes. En 2006, nous avons porté notre choix d’implantation sur la Haute-Loire. Nous n’étions plus que 5 du groupe de départ. Avec Gérard nous avons créé l’association Et Pourquoi Pas ? www.etpourquoipas43.org ,
dans le but de sensibiliser à l’agroécologie.
2008 achat. 2009 démarrage de l’autoconstruction de la maison paille, avec beaucoup d’amis et de chantiers participatifs. 2012 nous y habitons et à l’heure actuelle le lieu est encore en devenir. Depuis, nous avons accueilli en cohabitation différentes personnes. Actuellement, nous cherchons à élargir le groupe d’habitants.
Mes centres d’intérêt : jardin, rando, lecture, couture/tricot, cuisine, bidouillage en tous genres, accueil, participer au grand mouvement des coquelicots, m’inscrire dans des actions locales …
Avec mes 1000 idées à la journée, je n’ai bien naturellement pas le temps de tout faire !!!!! mais ce n’est pas l’envie qui manque.
Actuellement, nous réfléchissons à étoffer le groupe des habitants. Pour que perdure avec des humains qui lui feront du bien, ce lieu qui est un bel outil d’autonomie, de bien être et de ressourcement.

image_pdfEXPORTER EN PDF

3 et 4 juillet 2021 dans le Tarn – Formation financée “Connaître son territoire”

carte du territoire

c'est Où ?

Chez Olivier Derycke (Symbi'ose) à Roquevidal dans le Tarn

c'est Quand ?

Du samedi 3 juillet 9h au dimanche 4 juillet 14h
(il est recommandé d'arriver la veille)

c'est pour qui ?

Tous les AAE cherchant à s'impliquer localement et à vivre de projets partagés avec les habitants et structures en présentes ou... ... quand on a des projets mais qu'on se sent isolé ... quand on ne sait pas à quelle porte frapper ou quand on ne sait pas comment créer le lien avec des partenaires ou collectivité ... quand on cherche à gagner en crédibilité dans le présentation de son projet ... quand on hésite à aller chercher des financements publics

Formation Financée, ça veut dire quoi ?

Ça veut que nous disposons d'un budget pour vous offrir l'hébergement, payer le formateur et participer à vos frais de déplacement (difficile de dire encore à quel niveau, mais pour celle.ceux venant de loin, ça sera conséquent). Nous demandons 20€ de participation pour l'ensemble du week-end. Les repas sont autogérés (vous apportez à boire et à manger).

c'est quoi le programme ?

- Samedi matin : rencontre / cohésion / définir le cadre de travail et la gouvernance du groupe constitué. Animation : Carole, Mama, Philippe
- Samedi après-midi et dimanche matin : formation "connaître son territoire" :
De quoi est composé mon territoire / mon écosystème-cartographie des acteurs
Comprendre la psychologie de son territoire et savoir emmener les personnes vers un projet local partagé
S’y retrouver dans des acronymes obscurs (SIG, ANCT, CRTE,...), savoir à qui s’adresser et comment créer du lien avec des partenaires et des collectivités
Oser aller chercher des financements publics et savoir présenter son projet
Utilisation: présentation de la méthodologie SWOT et liens avec l’enquête participative
Témoignage de Fabian Ruiz sur son EP de territoire (à confirmer)
Cas pratiques constitution de groupes de travail

C'est qui le (les) intervenant(es) ?

Stéphane Jeannot
Militant de l’ESS passionné de transition environnementale et sociale.
Son parcours professionnel et militant (Nuit Debout, Le Boutique sans Argent, Responsable de la division groupement chez Emmaüs France, Réseau des espaces infos énergies) l’a amené à avoir une forte expérience des pouvoirs publics et des collectivités locales.

D'autres infos ?

Il sera proposé aux AAE suivants cette formation d'entreprendre sur le 2e semestre 2021 un travail pour avancer sur la connaissance de leur territoire, comprenant une Enquête Participative spécifique. Pour cela, ils seront accompagnés tout au long du processus et par des réunions mensuelles en visio. Une nouvelle rencontre de restitution sera organisée aux alentours de janvier 2022.

Inscriptions

Jusqu'au 15 juin 2021 auprès de Vincent : / 07 69 60 11 50

image_pdfEXPORTER EN PDF

Du 26 juillet au 1er août en Haute-Loire – Vacances des AAE (I)

Vacances à Cunes

c'est Où ?

Chez Mariane Kieffer et Gérard Audigier (AAE 2007) à Cunes, Blassac, en Haute-Loire

c'est Quand ?

Du 26 juillet au 1er août

c'est pour qui ?

Tous les AAE et leur famille désirant vivre un moment informel, une rencontre, avec d'autres AAE

Et les sous ?

Chacun.e amène son autonomie pour manger (cuisine à disposition) et pour dormir (camping, salle de bain à disposition)

c'est quoi le programme ?

Vous êtes invités dans le magnifique lieu de Mariane et Gérard 15 ha, bois, landes, verger, prairie, et cultures AE) perché à 750m au-dessus de la vallée de l'Allier en Haute-Loire. C'est évidemment camping avec une salle de bain à partager dans leur écomaison autoconstruite. Et pour les enfants …et les parents : balade avec leurs 2 ânes, chien, chats, des tas d'oiseaux et d’insectes, baignade, canoë, musée paléontologique (Les mastodontes de Chilhac)… jardin forêt école de Et Pourquoi Pas ?

C'est qui le (les) intervenant(es) ?

Vous !

D'autres infos ?

Mariane et Gérard sont activement à la recherche de personnes pour s'installer avec eux : attention, ces vacances peuvent changer votre vie !

Inscriptions

Auprès de Mariane et Gérard : 04 71 74 10 22 / / https://etpourquoipas43.org/

image_pdfEXPORTER EN PDF

Semaine du 15 août en Ariège – Vacances des AAE (II)

Vacances à la Grangette

c'est Où ?

Chez Bruno Gisclard (AAE 2013) et Valérie Vanneste (AAE 2011) dans la vallée du Riberot au pied des Pyrénées Ariégeoises

c'est Quand ?

La semaine du 15 août

c'est pour qui ?

Tous les AAE et leur famille désirant vivre un moment informel, une rencontre, avec d'autres AAE

Et les sous ?

Chacun.e amène son autonomie pour manger (cuisine partagée) et pour dormir (camping, salle de bain et 2 lits à disposition)

c'est quoi le programme ?

Ces journées sont comme une parenthèse, dans une oasis de verdure où activités diverses et variées, en fonction de nos savoirs faire, seront mis en place, ou pas.
Un moment où vous pourrez vous allonger près de la rivière pour lire, dormir, contempler, écouter...
Des constructions créatives voient le jour au fil des années, il semble que la grangette soit propice à la créativité.
Bruno se fera une joie de faire crapahuter ceux qui le souhaitent en basse et moyenne montagne, voir en haute montagne.
Sans oublier la fête, au relais montagnard ou à la maison, venez avec vos instruments de musique, vos jeux et vos compils.

C'est qui le (les) intervenant(es) ?

Vous !

Inscriptions

Auprès de Valérie et Bruno : 05 61 66 26 84 / https://cheminsagroecologiques.weebly.com

image_pdfEXPORTER EN PDF